Accueil » Les moyens naturels de santé » « L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire » de Andreas Moritz revu et mis à jour !

« L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire » de Andreas Moritz revu et mis à jour !

livre andreas Moritz - changer sa vie

 

Le best-seller d’Andréas Moritz,  « L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire »,  vient d’être réédité en version augmentée.

Publié aux éditions Nature & Partage et disponible sur la boutique  DocteurNature, ce livre peut vous aider à améliorer votre santé. 

Dans cette édition révisée de son ouvrage, Andreas Moritz présente une des causes les plus  courantes, bien que souvent méconnue, de maladie : des calculs biliaires qui encombrent le foie.

Chaque année, des dizaines de millions de personnes dans le monde souffrent de crises de la  vésicule biliaire – 20 millions aux Etats-Unis seuls.

 

Dans la plupart des cas, il s’ensuit une ablation de la vésicule, une opération coûteuse qui ne  résout rien. Souvent, cette approche symptomatique du problème ne fait qu’empirer la situation.

La plupart des adultes du monde civilisé, en particulier ceux qui souffrent de maladies chroniques – arthrose, sclérose en plaques, cancer, diabète ou maladies cardiaques – ont des calculs biliaires bloquant les conduits hépato-biliaires.

Le livre d’Andreas Moritz nous révèle la cause de la présence de ces calculs dans le foie et la vésicule, et en quoi ils sont responsables de la plupart des maladies communément répandues dans le monde  aujourd’hui. Enfin, il nous propose une méthode simple et efficace pour éliminer ces calculs. Une procédure sans douleur que chacun peut appliquer chez soi.

Andreas Moritz donne également des informations pratiques pour éviter la formation de nouveaux calculs.

Le formidable succès de L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire témoigne de l’efficacité de cette méthode de régénération du foie qui a permis à des milliers d’individus d’améliorer spectaculairement leur santé.

 

 

 

Auteur : Docteur Nature

Commentaires (4)

  1. velter dit :

    Bonjour,
    ou est ce qu’on peut trouver ce protocole de la cure du foie ?
    Merci

  2. roger dit :

    Bonjour, vous avez certainement raison dans votre analyse, mais pourquoi ne pas se tourner plus vers la désalinisation de l’eau des océans, on nous promet une montée spectaculaire du niveau des mers, de plus ceux-ci couvrent une très grande superficie de notre planète, la technologie existe depuis longtemps et est mise en œuvre avec succès dans plusieurs pays, vous me répondrez certainement que cela consomme de l’énergie, mais c’est aussi l’occasion de développer de nouvelles énergies, le vent, le soleil, la géothermie sans compter celles qui existent potentiellement et attendent d’être découvertes…quelquefois les bons sentiments font le jeu des multinationales qui nous vendent et nous vendrons encore plus cher ce qu’elles appellent déjà » l’or bleu ».
    Mais là ou je vous rejoins d’une manière catégorique, c’est sur le fait qu’il ne faut en aucun cas gaspiller et galvauder cette « RES-SOURCE » si importante, si belle et si nécessaire à la VIE.

    Cordialement.

    Un simple internaute.

    • Sylvie Lépinay dit :

      Merci pour votre commentaire.
      La production d’eau de mer dessalée est effectivement en forte croissance avec 2 procédés déjà couramment utilisés : la distillation, la plus classique, consiste à chauffer l’eau, récupérer la vapeur qui a perdu son sel, et la retransformer en eau douce. L’autre solution consiste à séparer l’eau et le sel, en utilisant des membranes filtrantes. C’est le procédé dit de l’osmose. Mais la désalinisation reste énergivore et polluante (augmentation de la salinité de l’océan par les rejets des usines de désalinisation). Les autorités californiennes viennent d’ailleurs d’éditer les premières règles de désalinisation de l’eau du Pacifique, avec pour objectif de minimiser l’impact de leurs installations sur la vie aquatique. Quelques autres modèles commencent à émerger, notamment l’aquaponie qui se développe dans quelques pays. Cette dernière technique permet de combiner productions végétales hors-sol et élevage de poissons, sans gaspiller d’eau ni d’engrais. Le projet Apiva (Aquaponie innovation végétale et aquaculture) réunit différents acteurs des filières aquacole et horticole françaises, avec pour objectif de caractériser techniquement et économiquement différents systèmes aquaponiques en vue d’un transfert de la technologie vers les professionnels. Les résultats de ces travaux devraient être communiqués courant 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>