Accueil » Actualité » Gaspillage alimentaire : la DLUO supprimée !

Gaspillage alimentaire : la DLUO supprimée !

Le Sénat a supprimé le 17 février 2015 la date limite d’utilisation optimale (DLUO) des produits non périssables afin de limiter le gaspillage alimentaire.

Chaque français gaspille en effet 20 kg de nourriture par an. Si ce gâchis est en partie dû à nos habitudes de consommation, il vient aussi de la confusion entre la DLUO et la date limite de consommation.

 

Quelle différence entre DLUO et date limite de consommation ?

La date limite de conservation concerne les produits frais comme les produits laitiers, la charcuterie et la viande. Il est donc impératif de respecter cette date pour éviter tout risque d’intoxication.

A l’opposé, la date limite d’utilisation optimale ou DLUO concerne uniquement les produits peu périssables, conserves ou produits stérilisés, – et indique qu’ils sont « à consommer de préférence avant le… ». Ces produits restent consommables après l’expiration de la DLUO, même si certaines qualités gustatives (goût, croquant, moelleux..) ne sont plus garanties.

La DLUO est source de confusion pour le consommateur, qui l’apparente souvent à une date limite de consommation. Cela conduit à jeter des produits encore consommables, favorisant le gaspillage alimentaire.

Un foyer français jette en moyenne 20 kg d’aliments non consommés chaque année : 7 kg de nourriture encore emballée et 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés.

 

La date limite… trop limite !

Par ailleurs, le gaspillage alimentaire serait également favorisé par le raccourcissement des dates limites de consommation dans l’industrie agro-alimentaire.

L’association Que Choisir dénonce ce raccourcissement en se basant sur une étude menée sur l’évolution de la qualité sanitaire de 10 produits  – yaourt nature et aux fruits, crème dessert, crème fraîche, jambon cuit, lardons, filet de poulet, mousse de foie… – à partir de la date limite de conservation, puis à 3 dates ultérieures (entre 4 jours et 3 semaines après la date limite).

Résultat : si, au moment de la DLC, la qualité bactérienne est globalement bonne, l’analyse révèle qu’elle s’altère rapidement après pour deux produits carnés (jambon et filets de poulet). Mais pour un tiers des produits, les dépassements pourtant considérables de la DLC n’ont aucun impact sanitaire ! Pour la crème dessert et les deux yaourts testés, la qualité hygiénique est restée parfaite plusieurs semaines après la DLC, soit une durée très supérieure à la marge de précaution nécessaire  sur ces produits.

L’association conseille donc aux consommateurs d’acheter des quantités correspondant à leurs besoins réels et de consommer en priorité les produits les plus proches des dates limites. Autres astuces, aussi simples qu’efficaces, pour éviter le gaspillage alimentaire : ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre…  et savoir partager !

 

Gaspillage alimentaire dans le monde :
30 à 50% de pertes « du champ à l’assiette »

 

gaspillage alimentaire

 

D’après une étude de la Food and Agriculture Organization (FAO), un tiers de la production alimentaire destinée à la consommation humaine dans le monde est perdue chaque année, soit 1,3 milliards de tonnes.  Selon les continents, le gaspillage n’a pas lieu aux mêmes étapes de la chaîne agro-alimentaire. Dans les pays en développement, le gaspillage a lieu principalement aux étapes de pré-consommation (production, distribution) du fait des techniques de culture et de récolte, des mauvaises conditions de stockage et de transport, du climat, etc.

Dans les pays « développés », le gaspillage alimentaire a lieu aussi bien lors des étapes de production qu’en phase de consommation ; en Europe, la totalité de ce gaspillage représente 280 kg par an et par habitant ! Le gaspillage alimentaire a par ailleurs des impacts très importants sur l’environnement car il s’accompagne d’un gaspillage de ressources en plus des pollutions liées à la production des aliments.

 

Bernard Clavière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *