Accueil » Actualité » Tout sur l’hydrothérapie du côlon

Tout sur l’hydrothérapie du côlon

L’hydrothérapie du côlon (appelée aussi irrigation du côlon) est la version moderne du lavement. Délaissée depuis l’arrivée des laxatifs, cette pratique d’hygiène se révèle pourtant l’un des moyens les plus efficaces de maintenir une bonne santé intestinale.

En préambule, voici un petit rappel anatomique.  Notre côlon exerce deux fonctions distinctes : éliminer des déchets et réabsorber l’eau et une partie des sels minéraux. Mais son rôle ne s’arrête pas là : ses replis sont reliés par des terminaisons nerveuses à toutes les parties de l’organisme. Le bon fonctionnement du corps dépend donc aussi du bon état du côlon.

Les civilisations anciennes savaient déjà en prendre soin. Dans L’Évangile essénien de la Paix (probablement le traité de naturopathie le plus ancien), on trouve une explication détaillée sur la manière d’administrer un lavement avec l’aide d’une calebasse évidée pendue à un arbre.

Une méthode pratiquée depuis des millénaires

La plupart des grands noms de l’histoire de la médecine ont considéré cette pratique comme indispensable : Hippocrate, 4 siècles avant Jésus-Christ ; plus près de nous, Ambroise Paré, puis Galien, ont publié des écrits sur les bienfaits du nettoyage intestinal.

 

hydrothérapie du côlon Motif égyptien d'un clystère à sarbacane.

   Motif égyptien – Lavement avec liquide insufflé à la sarbacane

Le lavement a connu son heure de gloire dans l’Europe du XVIIe siècle ; à l’époque, l’hygiène intestinale était perçue comme une condition essentielle au bien-être corporel. À la fin du XIXe siècle, cette technique s’est fait réellement connaître avec les travaux du Dr Wood, médecin-chiropraticien aux États-Unis.

En 1917, le Dr Kellogg (frère du fondateur de la compagnie de céréales) signe un article majeur dans le Journal of American Medicine. Il rapporte avoir traité des patients atteints de différentes maladies gastro-intestinales sans avoir eu recours à la chirurgie. Sa méthode : exercice, régime diététique et… hydrothérapie du côlon !

Le traitement se popularise jusqu’à devenir une pratique courante de la médecine conventionnelle. Plus près de nous, de nombreux thérapeutes – Dr Kousmine, Dr Georges Monnier, Dr Tal Schaller – ont activement milité pour l’irrigation du côlon.

 

Nettoyer son côlon, pourquoi ?images

Un patient sur trois a désormais un problème lié à ses intestins. La constipation est un véritable fléau dans tous les pays développés.

Notre alimentation, nos habitudes de vie, l’usage répété des laxatifs, rendent le côlon paresseux et perturbent le travail des bactéries amies indispensables à son bon fonctionnement.

Mal digérés et insuffisamment transformés, les restes alimentaires génèrent dans le gros intestin une flore intestinale pathogène. Les matières fécales subissent l’action des bactéries (hôtes normaux de l’organisme) et se décomposent en produits  toxiques, avec production de gaz. Ceci peut aboutir à une  inflammation de la paroi du côlon, rendue perméable aux toxines et microbes qui retournent ainsi dans le sang puis dans d’autres organes.

 

On comprend alors l’utilité du lavement devant toute maladie même si elle ne semble pas directement liée à l’appareil digestif. Un intestin propre permet de décharger le foie et de libérer les défenses immunitaires. Dr Catherine Kousmine

 

Les bienfaits de l’hydrothérapie du côlon

Fermentations, ballonnements, diarrhées, constipation sont les premiers signes de dysfonctionnement intestinal, et de l’auto-intoxication de l’organisme. Mesure d’hygiène comme de prévention, l’irrigation du côlon est une technique de nettoyage en douceur et contrôlée du gros intestin. Elle permet son désencombrement et sa détoxication, avec l’évacuation des déchets irritants. Elle favorise également l’évacuation des gaz.

Les bienfaits de ce nettoyage sont immédiats et multiples : sensation de bien-être, de dynamisme, disparition des gaz, des ballonnements. La circulation sanguine est activée, avec disparition des œdèmes des membres inférieurs et, progressivement, de la cellulite.

Cette pratique est aussi très efficace en accompagnement de jeûne ou de cure de détoxication comme le nettoyage du foie… Garantie d’une bonne résistance immunologique, elle est une véritable alliée dans le maintien d’un bon état de santé.

Lavement ou irrigation

Le nettoyage intestinal par voie rectale consiste à introduire de l’eau ou tout autre liquide par l’anus, pour nettoyer le gros intestin (côlon). L’eau est délicatement injectée à l’aide d’un tuyau relié à une poche (lavement) ou à un appareil conçu pour maîtriser le débit et la quantité d’eau (hydrothérapie ou irrigation).

bock-a-lavementLe lavement est la méthode de nettoyage du côlon la plus simple et la plus économique. Son accessoire indispensable, le bock à lavement (voir photo ci-contre), permet de se familiariser avec la sensation de l’eau qui circule dans le côlon. Accompagné d’un mode d’emploi très complet, ce bock à lavement permet de réaliser des nettoyages rapides du côlon, à la maison comme en voyage. Les 2 litres instillés ne permettent de vidanger que les derniers segments du gros intestin.

 

La planche Colon-Net permet de pratiquer une irrigation du côlon plus en profondeur grâce à un flux d’environ 20 litres d’eau que l’utilisateur peut contrôler à tout moment. La notice détaillée, rédigée par Bernard Clavière, vous guide pas à pas pour une irrigation du côlon en toute autonomie, dans le confort de votre domicile.

La planche Colon-Net (voir ci-dessous) est un outil solide et efficace, dont vous pourrez profiter pendant de longues années pour le prix de 3 séances chez un praticien professionnel.Irrigation du Colon, Planche Colon-Net

Le nombre de séances et la fréquence des irrigations sont variables, et dépendent de l’état de santé de chaque individu. Généralement, pour un bien-être personnel et à titre de mesure préventive, il est recommandé de procéder à 3 irrigations rapprochées, et ensuite une irrigation tous les 6 mois. L’irrigation du côlon n’offre pas une solution miracle : les personnes qui y ont recours doivent adopter ou maintenir, parallèlement à cette pratique, de saines habitudes alimentaires et de vie.

 

Attention : l’hydrothérapie du côlon est à éviter en cas de cancer du côlon, interventions récentes sur le côlon, nécroses par irradiation, fissures anales ou hémorroïdes en phase aiguë, recto-colites, troubles cardiaques, insuffisance rénale et grossesse.

Bernard Clavière

4 réponses à “Tout sur l’hydrothérapie du côlon”

  1. Anonyme dit :

    Tout savoir sur l’hydrothérapie du côlon[…] Collaboration Nationale en Santé Environnementale,– Centre de Nutrition Holistique,– Docteur Nature,– Passeport Santé,– Alternative […]

  2. Merci beaucoup pour cet article présentant les mesure d’hygiènes intestinales que nous devrions tous avoir.
    La médecine n’est pas qu’une question de médicament, bien au contraire.
    Avec ce genre de technique alternative et une bonne hygiène de vie, la santé est toujours préservée. Merci pour cet article et merci de contribuer à la démocratisation de ces techniques douces.

Laisser un commentaire